LIBRE COURS A L'ENCRE NOIRE

Le chômeur et le patron prosélytiste

 

 

   Après la perte de ses droits, MoinsQueRien (qui avait connu les étapes de PlusGrandChose et Rien avant de se voir imposer son sobriquet actuel) faisait la chasse à tous les petits boulots susceptibles de lui rapporter un peu plus que les 513,88€ que lui offrait la société.

  La masse des puissants, des dirigeants et des grands patrons avait décidé de l’écarter du monde du travail mais lui offrait toujours des occasions de rêver au bonheur du capitalisme : s'endetter pour s’offrir des objets inutiles... dépenser le peu que l’on possède pour, grâce au dernier téléphone à la mode, avoir l’impression de faire partie du monde “normal”.

  La publicité avait ce pouvoir : normaliser les comportements et décider qui fait partie des vivants, qui est cantonné dans l’antichambre des cimetières.

   MoinsQueRien subsistait. Criblé de dettes. Mais en possession d’une télé dernier cri, indispensable pour faire passer ses longues journées d’inaction. Rêver de gains fabuleux sans avoir rien d’autre à faire que d’être stupide. Se convaincre qu’il suffit de se payer un déodorant pour que des tonnes de filles lui courent après. Se réjouir devant les informations avec cette pensée bien distillée : “il y a tellement de misère ailleurs, comme je suis bien ici”.

 

   La télé était pour lui comme le livre de conte est pour l’enfant : plein de rêveries, d’images fantastiques et rassurantes.

 

   Enfin, après des semaines sans entretien, Pôle Emploi contacta MoinsQueRien et lui annonça une bonne nouvelle :

“MoinsQueRien, nous avons une offre d’emploi qui vous correspond. Merci d’envoyer votre CV et votre lettre de motivation à Mr LeDécideur4532”.

   Ceci fut fait dans la journée. Et une réponse positive fut reçue quelques jours plus tard. La première étape était franchie. Restait maintenant à passer l’épreuve de l’entretien.

   MoinsQueRien passa son plus beau costume histoire de voiler son statut social, se peigna les cheveux bien droits et se rasa. Il fallait que son apparence sauve les points négatifs de son CV. Il acheta un déodorant hors de prix pour se donner de la confiance. A son grand étonnement, une femme se retourna sur lui… ou plutôt, le fixa avec un regard violent lorsque les portes fermées d’un ascenseur forcèrent MoinsQueRien et cette personne du sexe opposée à partager le même mètre carré.

- Asseillez-vous, MoinsQueRien, ordonna LeDécideur4532.

Notre chômeur s'exécuta sans répondre.

- Aimeriez-vous redevenir QuelqueChose ?

- Bien sûr, rétorqua MoinsQueRien. Je suis très intéressé par votre offre d’emploi. Je suis sûr que je pourrais…

- Stop ! hurla LeDécideur4532. Je ne suis pas là pour entendre vos promesses. Si vous en êtes où vous en êtes aujourd’hui, c’est parce que vous êtes incompétent, incapable d'exécuter une tâche efficacement, toujours en retard et souvent malade. Nous sommes d’accords ?

- Je ne pense pas que les choses soient aussi simples…

- Ca tombe bien ! Ne pensez pas ! J’ai besoin de gens comme vous. Des MoinsQueRien, prêts à presque tout pour pas grand chose.

   LeDécideur4532 se frotta les mains, fit un tour de son bureau pour regarder sa proie sous toutes les coutures et vint s’asseoir sur la chaise proche de MoinsQueRien, avant de reprendre :

- Vous croyez en Dieu ?

- Il faut bien…

- Pourquoi ? Vous n’êtes pas obligé ?

- Je n’ai pas eu grand chose sur cette terre. La seule solution pour profiter un peu de la vie, c’est de me garantir le paradis après la mort…

- Je comprends, je n’ai pas ce problème.

   LeDécideur4532 détourna la tête de sa future victime, sourit de toutes ses dents, et  reprit son discours.

- Voulez-vous le paradis sur terre ?

- C’est ça votre boulot ?

- Commencez par répondre sincèrement aux questions. Voulez-vous le paradis sur terre ?

- Oui.

   LeDécideur4532 se leva et exulta :

- Alors croyez en moi ! Faites de moi votre Prophète ! Elevez-moi au rang de symbole qu’il faut idolâtrer !

- Ca touche combien par mois, un mouton ? demanda MoinsQueRien.

- Largement de quoi devenir Quelqu’un !

- Concrètement, il faut faire quoi ?

- Suivez-moi, je vais vous montrer.

   LeDécideur4532 se leva et se dirigea vers une immense baie vitrée. Il écarta les rideaux et laissa MoinsQueRien regarder un spectacle irréel.

   Des centaines de personnes se prosternaient devant un portrait géant. Peint avec goût et raffinement, LeDécideur4532 apparaissait vêtu de lumière, digne d’un roi, le doigt tendu en direction de la foule. Chacun des moutons se sentait l’intérêt principal du Prophète.

   MoinsQueRien se tourna face à son futur employeur :

- Je ne comprends pas l’intérêt de payer pour cela ?

   LeDécideur4532 rigola doucement avant de répondre :

- Les politiciens se payent bien des chômeurs qui croient en eux comme s’ils étaient capables de faire la pluie et le beau temps... pourquoi je n’aurais pas le droit de faire pareil, simplement parce que je le fais avec mon argent et non celui de la communauté ?...

 

 



08/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres