LIBRE COURS A L'ENCRE NOIRE

Dessine-moi un humain !

 

 

- Mettez-vous à l’aise, je vous en prie. Qu’est-ce qui vous amène, lance l’oreille attentive ?

Allongé sur un divan plus confortable que sa couche habituelle, les premiers mots se bousculent et sonnent comme des barreaux heurtant le sol.

- J’ai l’impression d’n’avoir jamais été moi-même…

Loin d’être étonné par cette déclaration, la main de l’oreille attentive note cette banalité comme un sismographe déambule par temps calme. A la recherche d’un titre pour son brouillon, elle demande avec un intérêt feint :

- Comment vous appelez-vous ?

- J’m’appelle Gig.

- Parlez-moi de cette sensation de n’avoir jamais été vous-même, Gig.

- J’marche dans une file sans caisse au bout. J’avance quand sui-là de d’vant il avance.

- Vous aimeriez aller plus vite, c’est ça ?

- Pas vraiment... j’sais pas… j’aimerais pouvoir choisir ma caisse… j’pense…

“Encore un qui se plaint de faire partie du troupeau, pense l’oreille. Je sens venir le paradoxe classique.”

Soufflant un air déjà soufflé des milliers de fois, le nez de l’oreille attentive reconnaît très bien la sensation qui vient de lui être décrite. Tapotant son lobe comme une distraction, elle reprend, lassée :

- D’accord, c’est original... Pouvez-vous me parler de votre enfance ?

- Quék’ vous voulez savoir ?

- Tout ce que vous êtes capable de me dire.

- D’accord… mais ça va pas êt’ long… j’viens just’ d’avoir un an vous savez.

- Non, je ne sais pas… Dites-moi ce qui vous passe par la tête quand vous pensez à votre enfance.

Toujours allongé, à la recherche d’un confort rassurant, les membres s’allongent et les muscles se détendent.

- Ma mère s’appelait Dolly. Elle est morte en... mai j’suis… presque sûr. J’n’ai presque aucun souv’nir d’avant l’âge de trois mois. J’n’ai qu’une vague image : tous mes copains se sautent les uns sur les autres en file indienne et j’n’ai pas l’droit d’jouer. J’ne comprends pas pourquoi j’suis exclu…

“Il devient trop facile de prédire les paradoxes, pense l’oreille avant de reprendre.”

- C’est bien... continuez...

- J’ai tout pigé à l’âge de trois mois, lorsque j’me suis enfin vu dans une glace. J’étais frisé comme les autres mais personne n’m’avait dit qu’j’étais noir.

- Et vous ne vous étiez douté de rien ? Votre mère vous avait caché vos origines ?

- J’n’ai jamais vu mon père. Il était fort, grand et beau… mais nomade… comme tous les pères. J’ai hérité de son nom de famille : Ot. Je connais aussi ma date d’naissance : 21 mars… mais j'n'connais pas l’année...

L’oreille attentive hoche la tête de désespoir.

- D’autres souvenirs concernant cette période ?

- J’étais tout l’temps seul… Les autres m’avaient surnommé “poussière” : j’étais souvent dans l’coin et j’bougeais au gré du vent. J’chantais pour ne pas entendre les mauvaises langues… J’connaissais qu’une seule chanson : “belle, belle, belle”...

- D’accord… d’autres choses, ajoute l’oreille attentive fortement usée par cette histoire ?

- J’ai très souvent entendu mes copains s’moquer d’un détail physique important pour eux et qui chez moi laisse à désirer.

- Quel est ce détail ?

- L’haleine… Elle ne serait pas de bonne qualité chez moi.

- D’autres choses ?

- J’n’vois pas.

- Peut-être un élément positif ?

- J’n’vois pas. Sauf que… oui… j’ai déjà reçu des compliments pour mon nez.

- Intéressant… Dernière question avant de finir, reprend l’oreille attentive : qu’est-ce qui vous fait horreur par dessus tout ?

- Le thon mou…

L’oreille attentive se gratte le menton en guise de point final.

- Je pense que nous avons fait le tour de la question, je vais vous laisser quelques instants, dit-elle tout en se dressant sur ses deux jambes pour quitter la pièce.

 

Une fois dehors, l'oreille attentive retrouve un homme habillé d’une salopette tuant le temps dans une salle d’attente. Par compassion, elle s’assied à ses côtés avant de parler :

- Mr Nurge, vous êtes inquiet et vous avez bien raison.

- Je m‘appelle Philippe-Antoine mais je vous en prie, appelez-moi “Pa” comme le font mes amis.

- D’accord Pa, répondit la bouche de l’oreille attentive pour ne pas froisser son interlocuteur. Je n’ai malheureusement pas de bonnes nouvelles.

- Vous savez, reprend Mr Nurge dans sa salopette, c’est la première fois que je viens voir un comportementaliste animalier. Je sais que c’est grave… Je suis prêt à tout entendre.

Le comportementaliste à l’oreille attentive, libéré de tout usage excessif de pincettes par cette dernière phrase, se tourne face à la salopette et lâche :

- Votre mouton se prend pour un être humain ! Je suis désolé…

L’homme à la salopette fond en larmes.

- J’en étais sûr… Je l’ai élevé comme un fils. Pourquoi il me fait cela ? Je savais que je n’aurais jamais dû le laisser regarder autant la télé… Que vais-je faire de cet animal maintenant qu’il est un incapable ? Rien n’est bon dans l’être humain !

- Je suis sincèrement désolé. Vous pouvez toujours l’inscrire sur la liste des postulants à l’euthanasie, répond avec aplomb le praticien, mais les temps d’attente sont tellement longs que votre “animal” sera sûrement mort de vieillesse avant que son tour ne vienne.

- J’en arrive presque à avoir envie d’échafauder un ovicide maquillé en accident, pleure Mr Nurge.

- Je ne vous le conseille pas. Certains esprits fouineurs ne peuvent s’empêcher de penser qu’il y a un loup derrière chaque mort...

 

Après plusieurs longues journées de réflexion, le mouton noir de Pa Nurge qui se prenait pour un être humain fut réintégré auprès de ses camarades dans un nouveau poste créé pour lui : maton. Sa matraque lui faisant une cinquième patte.

Une fois son statut d’être humain conforté par l’administration, Gig Ot ne se posa plus aucune question. Symboliquement et intelligemment il décida de changer son prénom pour en choisir un proche de la partie de son corps qui avait un jour suscité des compliments : Blaire !

 

 

 



29/01/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres