LIBRE COURS A L'ENCRE NOIRE

Les nécropolitiques

 

 

Pas un souffle d’air frais ne frôle leurs doigts fins,

Entre les sépultures, d’un pas trop lent ils errent,

De déplacements raides, froids dans les cimetières,

Tout de noir camouflés, vont les nécromanciens !

 

Toujours les têtes hautes, cernés de paroissiens,

Des sourires aux éclats et les deux mains tendues,

Ils discourent sans fin, ne peuvent être repus

De leurs flots de mensonges, vont les politiciens !

 

Chacun de ces deux vils est danger pour toujours.

L’un se cache la nuit, l’autre vit en plein jour,

Tous se connaissent bien, cœurs aux pensées nocturnes.

 

Nécromancien le soir, bonimenteur le jour,

Ils sèment des os blancs, avancent sans détour,

Les nécropolitiques suivent la voix des urnes !

 

 

 



23/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres